Le Jardin du Souvenir

Les dernières infos concernant les procédures ...Congrégation monastique bouddhique Karma Tarchine Lundroup -

« Kundreul Ling » - Le Bost

Au cours de notre existence, nous nous trouvons tous un jour ou l'autre confrontés à la douloureuse réalité de la mort. Qu'elle soit celle d'un proche, d'un ami, ou finalement la nôtre, nous ne pouvons y échapper.

Il est important de nous préparer à cette éventualité, d'y réfléchir, mais aussi de laisser des instructions sur ce que nous souhaitons pour nos obsèques. Nous devons sensibiliser notre famille sur ce choix car nos proches ne partagent pas systématiquement nos convictions.

Selon l'enseignement du Bouddha, ce que nous faisons du corps du défunt doit dépendre de ce qu'il a souhaité. Il est important de respecter les volontés d'une personne décédée. Le choix est laissé à chacun entre l'inhumation et la crémation, conformément aux lois en vigueur dans notre pays. Dans les deux cas, il existe des rituels qui sont à la fois un accompagnement de la conscience du défunt et un soutien pour la famille et les proches.

Qu'est-ce que la législation actuelle nous autorise ?

En ce qui concerne la crémation, elle ne peut se faire que dans des établissements accrédités à cet effet, c'est à dire les crématoriums communaux. Ensuite, les cendres peuvent être placées dans le lieu souhaité par le défunt et autorisé par la loi.

La loi française concernant la conservation des cendres d'un défunt ayant été révisée par le parlement, de nouvelles dispositions ont été votées le 19 décembre 2008 sous la loi n°2008-1350 relative à la législation funéraire. Certaines actions qui étaient permises auparavant ne le sont plus actuellement. Ainsi la confection de « tsa-tsa » contenant les cendres, comme nous le faisions auparavant, n'est plus possible.

En ce qui concerne notre Congrégation bouddhique, trois possibilités peuvent être envisagées, cependant sous réserve d'acceptation du maire de la commune de Biollet :

1) Conserver l'urne du défunt à Kundreul Ling pour une durée allant de 49 jours à 3 mois maximum, ceci afin de pouvoir exécuter les rituels funéraires propres à notre tradition. L'urne sera ensuite restituée à la famille afin qu'elle lui donne la destination souhaitée par le défunt, en accord avec la loi actuelle : caveau familial, columbarium communal, dispersion dans la nature ou au jardin du souvenir du cimetière de la commune ou du crématorium de la région.

2) Disperser les cendres du défunt sur les terres de la Congrégation.

3) Conserver l'urne du défunt dans le columbarium du Jardin du Souvenir de la Congrégation, de manière définitive.

Quels sont les rituels funéraires ?

Au moment du décès d'une personne, le nom et la photo, qui nous sont envoyés par la famille, sont communiqués dans les centres de retraite et les ermitages monastiques du Bost et de Laussedat. Ainsi des prières et des souhaits sont effectués chaque jour afin qu'il n'y ait pas d'obstacle au bon cheminement de l'esprit du défunt.

Le jour de la crémation, il est possible qu'un lama vienne faire des prières sur place au crématorium, ou au cimetière – dans le cas d'un enterrement – si tel était le souhait du défunt et selon la disponibilité des lamas. Si les lamas ne sont pas disponibles à ce moment, il est possible de contacter le KTT ou le Groupe du Dharma le plus proche afin d'obtenir un soutien moral et spirituel.

Chaque mois, un rituel pour les défunts est exécuté par les moines et moniales des ermitages monastiques

Il est possible aux familles de venir faire des offrandes au nom de leur proche disparu (fleurs, lumières, encens, etc.) dans le temple, face à l'autel du Bouddha, et à la période de leur choix.

À qui s'adresse cette possibilité ?

Elle s'adresse à tous, sans qu'il soit nécessaire d'être bouddhiste, sans distinction de culture ou de croyance. Il suffit de le demander en laissant des instructions à ce sujet à un notaire, ou par écrit pour la famille, en ayant expliqué aux proches les raisons de cette décision. Une réflexion en commun sur ce choix de funérailles permet à chacun de s'y préparer psychologiquement et peut ainsi éviter un surcroît de mécompréhension lors du décès.

Il n'est pas nécessaire de réserver une place dans le columbarium de Kundreul Ling de son vivant, il y aura toujours la possibilité d'y conserver l'urne cinéraire le moment venu.

Quelles sont les démarches à entreprendre ?

Lorsque la famille ou l'exécuteur testamentaire désigné a fait crématiser le corps en accord avec les souhaits du défunt, un rendez-vous est nécessaire avec l'un des responsables du Jardin du Souvenir afin de prendre connaissance des démarches à entreprendre. Voici un aperçu de ces démarches :

Dépôt provisoire de l'urne à Kundreul Ling (de 49 jours à 3 mois)

1) Une demande d'autorisation du dépôt provisoire de l'urne à Kundreul Ling doit être envoyée à la mairie de Biollet dont dépend notre Congrégation en joignant une enveloppe timbrée pour la réponse.

2) Dès que le maire a donné l'autorisation, nous pouvons accueillir l'urne à Kundreul Ling pour la durée convenue.

3) À la fin de cette période, la famille ou l'exécuteur testamentaire désigné reprend l'urne pour lui donner sa destination finale, en accord avec les souhaits du défunt et la loi en vigueur.

La dispersion des cendres sur le site de Kundreul Ling :

1) Une demande d'autorisation du dépôt provisoire de l'urne à Kundreul Ling doit être envoyée à la mairie de Biollet avec une enveloppe timbrée pour la réponse.

2) Au terme de cette période, une demande de dispersion des cendres doit être adressée à la mairie de Biollet avec une enveloppe timbrée pour la réponse.

3) Une fois la dispersion exécutée, la déclaration de la dispersion des cendres doit être faite à la mairie du lieu de naissance du défunt.

L'inhumation de l'urne cinéraire dans le columbarium  de Kundreul Ling :

Quatre documents doivent être envoyés à la mairie de Biollet :

1) La demande d'autorisation d'inhumation de l'urne dans le columbarium de Kundreul Ling

2) L'original de l'acte de décès

3) L'original du certificat de crémation

4) L'accord écrit de la Congrégation certifiant qu'elle est en mesure de conserver l'urne sur son site

Joindre une enveloppe timbrée pour la réponse.

Il n'est pas garanti que cette autorisation soit accordée.

La Congrégation rappelle que l'urne ne pourra être acceptée en dehors de ces procédures.

Quels sont les frais engagés ?

Ce service proposé engage des frais pour la Congrégation, tels que l'aménagement et l'entretien du Jardin du Souvenir, les rituels et les offrandes s'y rapportant, etc. Afin de soutenir cette activité, si les familles le souhaitent, elles peuvent faire un don à la Congrégation.

Dans le cas du souhait de la présence d'un lama durant la crémation, nous demandons aux familles de prendre en charge les frais de déplacement aller/retour, ainsi que l'hébergement éventuel.

Pour tout renseignement, il est possible de contacter :

- Lama Seunam Dordjé - Dhagpo Kundreul Ling,  Le Bost,  63640 Biollet.

Tel : 04 73 52 24 34, Fax : 04.73.52.24.36

- Lama Shérab Kunzang - Dhagpo Kundreul Ling, Laussedat,  63640 St. Priest des Champs.

Tel : 04.73 52.20.92, Fax : 04.73.52.21.93

e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.