L'ermitage monastique et son administration - Une nouvelle équipe a pris le relais

Dans un entretien accordé au Karmé Guendune, Lama Kemtcho nous éclaire sur les changements intervenus dans l'équipe responsable de l'administration. Elle définit son rôle, sa tâche et ses perspectives.

Karmé Guendune : Quels changements interviennent dans l'administration de l'ermitage monastique, suite au séjour du Gyalwa Karmapa* à Kundreul Ling l'été dernier ?

Lama Kemtcho : Auparavant Lama Tsony était responsable de l'administration générale, secondé par Lama Djangchub Palmo pour Laussedat, et par moi-même. Les droupeuns (guides et enseignants de retraite) s'occupaient des centres de retraite tout en étant présents pour l'organisation du monastère. Lama Tsony est allé continuer son activité aux Etats-Unis en accord avec Shamar Rinpoché. Donc cela a amené un changement. Maintenant, au lieu d'un responsable général, c'est un groupe désigné par le Gyalwa Karmapa qui prend en charge l'administration. Il est composé de quatre personnes : Lama Namdak, Droupla* Shérab Tarchine, Lama Yeunten et moi-même. Le Karmapa a indiqué que tandis que les  droupeuns  s'occuperaient des centres de retraite, les administrateurs assumeraient l'organisation des activités du monastère. Cela nous rend les choses plus faciles dans nos tâches respectives.

Karmé Guendune : Quelles sont les raisons qui ont amené à ces changements ?

Lama Kemtcho : Il y a deux raisons principales : La première, c'est le souhait du Gyalwa Karmapa de nous simplifier la vie, en différenciant le rôle des droupeuns et des administrateurs. De cette façon, les premiers peuvent se consacrer entièrement aux centres de retraite, sans  être pris par l'organisation du monastère. La deuxième raison est le départ de Lama Tsony aux Etats-Unis, afin de soutenir l'activité de Shamar Rinpoché et celle de la lignée.

Karmé Guendune : Pouvez-vous nous dire quelques mots sur la direction spirituelle de ce lieu ?

Lama Kemtcho : Le directeur spirituel de ce lieu, le Gyalwa Karmapa, nous donne les grandes lignes à suivre. Il a clairement indiqué de s'en référer à Jigmé Rinpoché* qui, dans les intervalles entre ses visites, nous aide à comprendre le sens de ses instructions et à voir comment les mettre en  application au mieux de nos possibilités. Il est aussi présent pour nous aider à mener une réflexion plus profonde sur le sens de ce qu'est un monastère.

Karmé Guendune : Quelle vision avez-vous de votre activité ?

Lama Kemtcho : L'activité du Groupe Administrateur consiste essentiellement à gérer tous les aspects administratifs et logistiques de l'activité de Kundreul Ling. Il nous faut coordonner les différents secteurs d'activité du monastère de concert avec tous les responsables de ces secteurs. Ce n'est pas si simple, car Kundreul Ling comprend des secteurs d'activité très variés, comme les intendances, les travaux, les standards téléphoniques et accueils, la gestion financière, les aspects légaux, mais aussi la consécration des statues, les temples, la gestion de l'ermitage, l'accompagnement des pratiquants lors de courtes retraites, etc.

Cela consiste aussi à réfléchir aux besoins et aux difficultés qui se présenteront dans le futur et à imaginer des solutions. Ces propositions sont ensuite amenées devant la communauté et Jigmé Rinpoché pour y être débattues. Une fois les choix faits, nous devons nous assurer de la bonne mise en œuvre des solutions décidées. Nous n'avons pas un rôle décisionnaire, mais plutôt, un rôle de recherche de solutions aux différents problèmes rencontrés. C'est ensuite la communauté qui décide. L'autre aspect est de permettre que se continuent et s'approfondissent l'étude et la pratique des lamas et drouplas, ainsi que celle des stagiaires pratiquants.

Cet approfondissement est partagé ensuite avec tous ceux qui le désirent à travers les rituels et les enseignements à Kundreul Ling, dans les KTT et à l'étranger. Il est bien de préciser que nous avons été nommés par le Gyalwa Karmapa jusqu'à sa prochaine venue et nous avons à lui rendre compte de notre activité, ainsi qu'à la communauté.

Karmé Guendune : Avez-vous un message à adresser aux lecteurs du Karmé Guendune ?

Lama Kemtcho : Après une année de turbulences, la communauté est à présent dans une phase de réflexion et d'approfondissement du sens du monastère. Cette réflexion est guidée par la clarté et la bienveillance de Jigmé Rinpoché. C'est un processus bien entamé et qui va se développer progressivement dans les mois et années à venir. Kundreul Ling devrait progressivement devenir un lieu où le Dharma  est vécu de plus en plus profondément, où le Dharma est compris pour ce qu'il est, c'est à dire un moyen de libération de la souffrance que nous créons nous-mêmes.

Un autre point important est la présence de Gyalwa Karmapa. Il revient régulièrement ici ou à Dhagpo Kagyu Ling. Le rencontrer est une source d'inspiration et de bénédiction inestimable. Se relier à lui par la confiance peut nous aider à approfondir notre pratique, à comprendre et dépasser les obstacles. C'est une circonstance extrêmement favorable pour tous et on ne peut que s'en réjouir.