Le vent de l'impermanence souffle - Lama Samdroup nous a quitté

Lama Samdroup s'est éteinte paisiblement jeudi 19 avril à 1h36 du matin, entourée de quelques membres de la communauté. Elle souffrait d'une forme de leucémie depuis le printemps 2005.

Lama Samdroup est arrivée au début des années 80 à Dhagpo Kagyu Ling, en Dordogne, comme visiteuse. Elle s'est ensuite installée dans une petite maison dans les environs, puis non loin au lieu dit des Tranchats, ermitage de Pawo Rinpoché, maître qu'elle a servi tout en alternant des périodes de retraite.

Lorsque le site de Kundreul Ling a été acquis en 1983, la première retraite traditionnelle de 3 ans se prépara et Lama Samdroup y participa en 1984 en tant que cuisinière. Elle souhaita ensuite poursuivre un autre cycle de trois ans. Ces deux premières retraites ont été effectuées au Bost, puis elle prit part en 1991 à une troisième retraite à Laussedat. Son aspiration profonde était de poursuivre dans cette voie, mais Guendune Rinpoché lui demanda de s'occuper des centres de retraite. Elle prit cette tâche à coeur par dévouement et respect pour lui.

Sa contribution était celle du coeur, elle savait partager son expérience et son vécu de la pratique du Dharma avec beaucoup d'humanité. « Sa grande confiance en Guendune Rinpoché et son approche très humaine du Dharma », comme le souligne Lama Tsony, « ont touché et aidé de nombreuses personnes souvent de façon très discrète ».